03/09/2013

Le grand retour à la politique depuis 3 ans...On ne sait jamais!

Waterloo morne plaine, quelle douce folie a donc bien pu réveiller le prince charmant, pas si vite dit, lorsque l'on s'en prend au monde politique, mais ne sommes-nous pas en démocratie et quelle démocratie...? Depuis trois ans, bien des péripéties se sont déroulées, mais de tout ce qui a été écrit sur ce blog, depuis ce temps, qu'est-ce qui a changé pour le citoyen au quotidien...? Perte d'emploi, crise économique, sans  domicile fixe, chômeurs de longue durée, victimes justiciables; restriction en tout genre, défaillance des services publics dont l'éducation nationale, l'expansion de l'intégrisme islamique et l'imposition d'une multiculturalité improbable et en échec, un peu partout dans nos villes et communes du Royaume et bien plus à nos portes européennes sans défense et sans sécurité...

Bref, malgré ce recul nécessaire, le pays, notre fier Pays, va-t-il enfin se mettre sous la dent, une politique logique et rationnelle au service des gens et non des nantis privilégiés, de l'intérêt collectif et non particulier à commencer par le politique incorrect et corrompu, agissant enfin pour l'intérêt clanique et affairiste... ! Le débat sera-t-il enfin constructif et progressif pour la société, va-t-on enfin avancer et sortir du marasme volontaire; pas pour les aristocrates, pas pour les petits bourgeois, pas pour les politiciens protégés par leurs partis et souvent la justice (qu'en est-il des affaires carolo, autres, et de ses protagonistes...?), mais comme dirait le défrayé, bientôt défroqué Président Hollande Ier et dernier de la République française, pour les "gens normaux" qui travaillent, essayent ou aimeraient travailler, vous ou moi sans doute, chacun peut y passer car plus aucune certitude d'avenir...

Cela commence bien, après les dernières frasques royales et un nouveau Roi, tout fraîchement intronisé, après de belles attentes, critiques de bas étages en tout genre et...vacances tout de même, et à peine intronisé, cela s'impose, nos chers élus s'en sont payés une belle tranche, eux aussi, depuis tant de mois, mais la politique offre de grands profits et surtout de bonnes places bien rémunératrices et hors d'impôts pour les amis de mes amis du "Système" en place et du moment, sans compter la misère et problèmes relayés aux futures générations...

Finalement, sans être  le voyant de service, je l'avais prédit bien plus tôt, tout n'est que mascarade, faux-semblant; le Pays est toujours en place, les politiciens d’autant plus riches, comme leurs patrons les super riches (ils le méritent car ils travaillent dures et puis ils entreprennent sans le sous, uniquement à la sueur de leur front comme le patron des patrons de Belgacom avec l'argent de l'Etat et des consommateurs, d'autres exemples sont pléthores (c'est tout de même un exemple, un bijou de famille bien de chez nous, il fait tourner la boîte et même investit en Chine les deniers publics, etc...), mais à part cela, que fait-on enfin pour les citoyens qui gagnent tout de même 3.190 euros bruts par moi et ceux qui doivent vivre avec moins de mille euros par mois, ne sont-ils pas plus de 610.000 sans travail et sans perspective d'avenir, alors que font-ils, eux, les politiciens auto-proclamés et exclusifs politiquement, renommés continuellement par leurs appareils de parti super organisés avec l'argent et les voix des électeurs inconscients et sans réflexion; si grands décideurs et n'oublions pas les syndicats censés faire bouger le progrès social vers plus de justice et de solidarité. Voilà de quoi continuer à observer au quotidien les exactions et imbécillités flagrantes et répétitives (c'est vraiment dommage et lassant), journalières, de nos chers élus et dirigeants. A bon entendeur, salut et cela promet...! 

19:06 Écrit par Le franc tireur | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

DE WEVER-DI RUPO ET MAINTENANT

DE WEVER-DI RUPO

ET MAINTENANT APRÈS LA VICTOIRE ÉLECTORALE DE LA N-VA ?

deweverdirupo_jpg_c568_315

QUEL AVENIR DU PAYS ?

 

DE WEVER-DI RUPO, les deux maîtres absolus dans leur communauté respective, c'est le choix d'un électeur sur trois !

"La N-VA veut faire des économies, le PS veut dépenser"

album_medium_3737231

Le président de la N-VA Bart De Wever (785.776 voix de préférence) juge le programme du PS "fantaisiste" (les 7 milliards d'euros de dépenses que le PS veut faire alors que le parti de Bart De Wever veut réaliser des économies de 22 milliards pour assainir la dette publique de l'ancien gouvernement qui n'a pu gérer les finances), mais accepte de discuter avec les socialistes qui l'aideront sans doute à ses fins de division du pays. La fin de la Belgique n'est pas un objectif, dit-il, mais une conséquence à long terme des évolutions à venir !

media_xl_3738954

En peu de mots, c'est le scénario qui attend les discussions de nos hémicycles, le temps que durera la confrontation et l'écrasement d'une région, d'une communauté par rapport à l'autre, on se croirait revenu au temps de Jules César devant affronter Vercingétorix, lequel des deux déposera les armes en premier lieu, ce qui est certain, c'est que le fin stratège Bart De Wever (admiratif de l'expansionnisme et de la lutte invasive romaine (PS)) connaît bien son histoire et dommage pour Elio Di Rupo qui n'a rien d'un César, le petit Néron wallon se brûlera-t-il les doigts, un revers  politique se prépare-t-il avec un repli sur les terres de Rome, son lieu d'origine... ?

500_0_KEEP_RATIO_SCALE_CENTER_FFFFFF

L'avenir du pays entre la N-VA "nationaliste" (Flamands d'abord !) se souciant de l'autonomie et de la gestion appropriée de sa Région et le PS "internationaliste" (Immigrés d'abord !) développant l'assistanat et l'ouverture à tout venant d'une immigration incalculée et dévoreuse de nos profits sociaux coûteux par le non emploi (au détriment des Belges); « le travail » au Nord pour développer les moyens nécessaires aux flamands, « le déploiement de la sécurité sociale à fonds perdus sans développement économique proportionnel à cette immigration encouragée aux fins politiques de porte-voix du Sud et de Bruxelles en particulier ( voir pour rappel la composition des listes PS et CDH, même le MR préconise de tabler sur plus de candidats issus de l'immigration pour récupérer des voix d'après Maingain), un antagonisme incontournable qui achèvera à coup sûr la subdivision du pays, c'est l'affaire d'une prochaine élection si celle-ci n'est avortée rapidement...

art_111266pict_239478teaser_2_2_3737346

Posons-nous la bonne question ? : cette élection fédérale improvisée en pleine négociation des réformes institutionnelles du pays, non abouties depuis Leterme I et II, celui-ci considérablement endetté, à la mode grecque ou italienne dont aucun citoyen n'en connaît le contenu, mais subit de plein fouet la crise (ce n'est que le début car les plans d'austérité draconiens arrivent avec la sortie ou mise à l'écart des libéraux du nord et du sud du pays, les socialistes étant appelés pour faire payer la crise des riches et des abus politiciens) !

A-t-elle servi à quelques choses, d'autant que le Roi vient de recevoir hier les deux vainqueurs du scrutin du 13 sans surprise, tels annoncés par les sondages? : Elio Di Rupo Ier, le latin qu'on osait plus voir revenir à l'avant-scène politique avec un pouvoir renforcé, le premier ministre d'origine immigrée et Bart De Wever, le germain rebelle qui développe sa fronde séparatiste et fait un sursaut impensable en Flandre, date historique pour la Belgique ?

Si l'on en croit le nombre d'abstention, (plus d'un million deux cents mille électeurs silencieux par dégoût) le plus haut depuis 35 ans (un taux reccord de 15.9%) et des votes blancs et nuls, les vrais vainqueurs à avoir sauver le pays des quatre formations francophones et des formations flamandes telle la N-VA en tête qui ont plongé le pays dans la morosité, sont ceux qui n'ont pas voter, c'était le seul choix vraimernt démocratique et logique.

Sur les 13 principaux partis en lice, quatre seulement tirent leur épingle du jeu, et encore, avec des succès divers. Neuf autres, par contre, font grise mine, ici aussi à des degrés différents, les résultats sont maintenant connus dont la N-VA s'en sort évidemment haut la main, avec 27 élus à elle seule à la Chambre et 14 au Sénat (en ce compris les sénateurs de communauté et les cooptés), suivie par le PS avec 26 députés et 12 sénateurs (soit 38 élus contre un total de 32 en 2007) mais surtout des scores dépassant les 50 % dans plusieurs cantons hennuyers et liégeois, ce qui n'est pas peu dire, alors que les électeurs s'attendaient à autre chose du moins les abstentionnistes, (un vrai programme d'unité nationale); le plus rigolo est pour le PP qui décroche tout de même un siège de député en Brabant wallon  (les riches où habite la socialiste caviar Onkelinx) pour le jeune député élu Laurent Louis ( ? un comparse des MR du clan renaissance de Louis Michel de Jodoigne) issu du MR et sur base de l'apparentement de voix d'une autre circonscription voisine (donc par ballotage), un transfuge du MR devient le premier et unique député du PP, ces élections coûtent néanmoins la tête de Didier Reynders à la présidence du MR avec une chute électorale appréciable de plus de 10%, un échec sans précédent pour les réformateurs, pas prêt de se redresser...

media_xl_3740057

Toujours est-il qu'on ne peut pas faire confiance, que ce soit à Bart De Wever qui prétend mettre en confiance les francophones du pays en promettant de ne pas faire exploser la Belgique, pas plus qu'au socialiste Di Rupo qui se confortera davantage dans le pouvoir absolu et les dérives de son parti dans la reprise et poursuite, de plus belle, de la corruption à tous les échellons du pouvoir, la partie est mal engagée mais le PS tisse sa toile et apauvrit le pays... !

Elio Di Rupo a l'avantage de continuellement mentir devant ses électeurs dont les promesses tardent à venir pour ne dire jamais, Bart De Wever a au moins réconforté l'opinion international avant d'aller conspirer devant le Roi, d'ailleurs comment va-t-il s'y prendre pour prêter serment devant la Constitution et le peuple, à commencer devant le Roi, lui le républicain flamand ?

Affaire à suivre, mais à parier que le gouvernement potiche digne d'Astérix se mette en place juste avant la présidence de la Belgique à l'UE et surtout la mise en congé des Chambres et du monde politique pour l'été, à suivre en dilettante jusqu'au prochain couac belge... !

dubus_photo_1276578241

05

LE CV DE BART DE WEVER : avec le lien suivant :

 

http://www.references.be/carriere/le-cv-de-bart-de-wever?utm_source=7sur7&utm_medium=partnersite&utm_campaign=7sur7content&utm_content=rechts

 

18:23 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

11/06/2010

N-VA/ PS : QUI SERA ?

N-VA/ PS : QUI SERA ?

500_0_KEEP_RATIO_SCALE_CENTER_FFFFFF

ÉLECTIONS : BRUXELLES

Qui sera le premier ministre du prochain gouvernement ?

« S'il reste flamand », sans aucun doute, Bart De Wever, question d'aller jusqu'au bout du raisonnement du confédéralisme, avec une orange bleue flamande CD&V-OPEN VLD !

« S'il est ou si elle est francophone », cela se jouera entre Laurette Onkelinx ou Paul Magnette, le petit protégé et joker du président socialiste DI RUPO(PS) puisque les chiffres confirment 34.2% des voix pour le PS en tête suivi du MR à 20.4%, d'ailleurs le président des réformateurs vire sa cuti en appelant à refréquenter l'alliance bleu-rouge, PS-MR, les accords pré-électoraux sont ainsi faits...c'est toujours le citoyen, le dindon de la farce, raison de s'abstenir de voter résidant le seul choix démocratique réalisable, car 22 députés éligibles pour 22 listes déposées pour BHV, imaginez la caco-flamandonie dans un tel poulailler s'il devait sortir des urnes, un élu par liste avec la profusion des petits partis... !

media_xl_3732241

Les gagnants sont déjà déclarés au prorata des sondages, pour ce que valent d'ailleurs les sondages qui annoncent les performances de la N-VA de Bart De Wever, vedette incontestée des premières grandes élections communautarisées depuis l'après-guerre, les médias n'en ont que pour lui sur le thème de la fin de la Belgique, avec 24,4% des intentions de votes (tenant compte d'un taux d'indécis fortement élevé à J-2 des élections) qui pourrait encore monter de 10% pour atteindre le taux record de 34.4%, du jamais vu pour un parti confédéraliste en Flandre.

Patience, il n'y aura guère de surprise au soir du 13 juin, pas davantage de blocage que maintenant puisque le cirque ne va faire que se poursuivre, de plus en plus difficile...et vous quel est votre pronostic pour les deux partis et personnalités en tête des élections ?

dubus_photo_1276164918

 

16:10 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/06/2010

ELECTIONS : LA BELGIQUE CREVE A PETITS FEUX

ÉLECTIONS DU 13 JUIN 2010 :

LA BELGIQUE CRÈVE À PETITS FEUX MAIS IRRÉMÉDIABLEMENT SA FIN EST PROCHE À J-5 DES ÉLECTIONS...!

art_110596

BART DE WEVER N'EST PAS LE SEUL POLITICIEN À JOUER CE JEU DE DUPES, LES FONDS DE  COMMERCE POLITIQUES DU FDF D'OLIVIER MAINGAIN À LA N-VA VIDENT LE PAYS DE SA SUBSTANCE AU POINT QUE NOTRE IMAGE NATIONALE SE DÉTERIORE DAVANTAGE CHAQUE JOUR.

teaser_2_2_3726533

LES TRIBUNES ÉLECTORALES DES ÉLECTIONS DU 13 JUIN SONT LAMENTABLES, DÉPLORABLES ET SANS CONSISTANCE, SANS PROGRAMMATIQUES FÉDÉRALISTES, SOCIÉTALES ET INTERNATIONALES QUI RAPPORTERAIENT QUELQUE CHOSE, UNE PLUS VALUE POUR LES CITOYENS.

media_l_3726452

NOUS FAIRE CROIRE À UNE RÉFORME CONSTITUTIONNELLE,  DITE D'UN RENFORCEMENT D'UN FÉDÉRALISME À 3 COMMUNAUTÉS ET 3 RÉGIONS N'EST PLUS, NE SERA PLUS JAMAIS, À L'ORDRE DU JOUR APRÈS LE 13 JUIN....nous atteignons UNE SITUATION POLITIQUE DE NON RETOUR, LE SEUL SERVICE QUE L'ON PEUT RENDRE AU PAYS, C'EST L'ABSTENTION AUX ÉLECTIONS, UN BOYCOTT NATIONAL QUI RESTE LE CHOIX DU CITOYEN FIDÈLE À SON PAYS, UN VOTE SANS ÉQUIVOQUE DE RÉSISTANCE À NOTRE TYRANIE PERPÉTUELLE !

art_110534

LE SEUL MOYEN D'ÉLIMINER LES PARTIS (LEURS MODES DE FINANCEMENTS SANS VOIX ÉLECTORALES) ET POLITICIENS PROFITEURS DU CHAOS QU'ILS INSTAURENT ET ENTRETIENNENT À DES FINS EXCLUSIVEMENT ÉLECTORALISTES...PS-MR-FDF en tête, CDH-ECOLO les saubriquets de l'imposture politicienne (faux socialistes-chrétiens et écologistes aux mains des lobbying financiers), sans oublier les nouveaux arrivistes populistes du parti populaire fascho PP et les partis flamands du Nord, la N-VA en tête suivi du CD&V VAN ROMPUY-LETERME et l'OPEN VLD, etc...

belga-picture-20598677

Demandons au Roi par un référendum le choix d'un gouvernement civil provisoire ( des Hommes d'Etat responsables et intelligents) pour restaurer la grandeur de la Belgique méritée par nos anciens qu'ils ont trahi, ayant le regard tourné vers l'avenir de ses sujets faisant abstraction des erreurs du passé, le retour à des quotas de politiciens raisonnables et pas en surnombre qui gangrènent toutes les institutions de notre pays et l'économie, les entreprises en général... !

D'aucuns ne voient pas de crise politique en Belgique comme c'est le cas de l'ambassadeur des Etats-Unis Howard Gutman à Bruxelles, dont notre Belgique garde une image forte de " Belgium dream" où tout est permis d'espérer, pour sa part et comme nombre de Belges, notre monde politique est divisé sur une simple question de désaccord BHV, pas une crise de gouvernance.

Qui plus est, beaucoup de citoyens ont le sentiment de ne pas vouloir aller voter dimanche car les enjeux du pays dans la crise systémitique internationale se situent à un autre niveau que communautaire et dont le gouvernement sortant est totalement décevant pour avoir maintenu un climat plutôt apolitique sans prise des décisions pouvant renouer le citoyen avec la politique, un comportement irresponsable du gouvernement et de la particratie de clans qui ont amené cette dérive démocratique vers les aléas d'un divorce consommé, d'un possible confédéralisme de l'Etat dans ce que l'on osera encore appeler l'avenir de la Belgique d'un fédéralisme renforcé...

Vu le comportement de nos politiciens en campagne ces derniers jours, le chacun pour soi n'aura pas raison d'une concertation d'entente minimaliste après le 13 juin, pas plus le plan A que le B d'un fédéralisme renforcé ou minimal à deux, n'ont de chance d'aboutir ; quant au divorce confédéraliste programmé et envisageable, il n'apportera aucune solution à long terme, que d'effusions de sang au travers d'une révolution civile en devenir et de l'usage d'un arbitrage international extérieur, un non sens à l'ouverture de la présidence belge à l'Europe, à moins que la programmation de la fin de l'UE n'allie de paire avec ce complot politique belge , mais n'évoque-t-on pas l'hypothèse du déplacement de la capitale européenne de Bruxelles vers d'autres horizons, à défaut de la stabilité minimum et indispensable de l'un de ses fondateurs, le comble de tout lorsqu'on se prend pour exemple et incapable d'organiser un si petit partenaire européen ... ?

 phpThumb_generated_thumbnailjpg

13:58 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

01/06/2010

JE NE VOTERAI PAS

JE NE VOTERAI PAS

SI YVES LETERME REVIENT

CE QUI CONFIRME L'INUTILITÉ DES ÉLECTIONS 2010 AU SOMPTUEUX COÛT DE 10 MILLIONS D'EUROS PENDANT LA CRISE INTERNATIONALE QUI N'EST PAS FINIE...!

pxy_38177901_34320934_256_31634

ELECTIONS 2010

Le premier ministre sortant Yves Leterme tirant la liste à la Chambre en Flandre occidentale, n'exclut pas de conserver son poste au prochain gouvernement même si son parti le CD&V perd les élections ?

Non, c'est un mirage, le retour du "grand blond avec une chaussure noire" après les élections fédérales du 13 juin !

L'ex-Premier Yves Leterme revient se positionner malgré un démenti ce matin après sa présidente du CD&V, Marianne Thyssen, tous deux candidats pour le 16 rue de la Loi et n'exclut pas de diriger un gouvernement fédéral reflétant les coalitions des exécutifs régionaux en n'excluant pas un retour de régime aux compromis en négociations inépuisables CD&V et N-VA pour le Nord (c'est-à-dire au finish jusqu'à la prochaine démission du gouvernement et organisation des nouvelles élections), un olivier francophone pour le Sud avec les libéraux flamands et francophones relégués dans l'opposition à tous les niveaux de pouvoir...

L'affectation du poste de Premier ministre est dès-à-présent sans surprise à J-12 des élections , même la période de mise en place du prochain gouvernement pas avant la troisième semaine d'octobre, peu importe l'obtention d'un accord complet sur la future réforme inconnue de l'Etat ni même l'existence d'un calendrier des futures négociations, pourvu que cela dure...

Le succès des élections bidons du 13 juin dépend donc du retour du grand blond Yves Leterme et de la continuité des partis sabordeurs du pays, les séparatistes N-VA et les PS, CDH, ECOLO, partis de la honte de l'inaction pour les citoyens des gauches, la reprise des combats N-VA-FDF/MR ne restera pas en reste au lendemain des élections et l'institutionnel repartira de plus belle pour une durée interminable, entre-temps une période transitoire sera accordée à la présidence belge à l'U.E, seule préoccupation du gouvernement, les problèmes des citoyens, ils s'en foutent et surtout qu'ils payent leurs taxes... !

Mes conclusions en ce qui concerne le 13 juin sont vite tirées : « JE NE VOTERAI PAS » et confirme l'engouement et le dégoût des abstentionnistes pour voter !

A consulter les sites en lien : « http://www.jenevotepas.be/( déjà pas loin de 7.000 citoyens affirmés qui ne voteront pas le 13 juin) et un clin d'œil au blog : « Ou les quatre partis qui vous veulent du bien » sur "La voix du peuple", une réflexion l'on ne peut plus raisonnable et réellement engagée dans le sens de ce que devrait refléter notre démocratie belge (soulagé de ne pas être seul à penser) !

11:52 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (10) |  Facebook |

28/05/2010

MODRIKAMEN (PP) : SON PROGRAMME EST UN LEURRE !

MODRIKAMEN (PP) :

 SON PROGRAMME EST UN LEURRE !

modri

Elections 2010: Dommage qu'une certaine presse comme le quotidien La Libre Belgique réserve un espace au pygmalion de la politique, Mischaël Modrikamen,  qui vient d'exposer ses propositions de révision du système d'imposition lors d'une interview dans ce quotidien, il y déclare: "Nous proposons trois taux d'imposition: jusqu'à 12.500 euros, pas d'impôt. De 12.500 euros à 50.000 euros, un taux de 19%. Et au-delà, 29%", explique-t-il. Ces taux s'appliqueraient aux "revenus globalisés" (salaires, revenus mobiliers et immobiliers), mais pas au patrimoine. "

Les moins de 12.500 euros ont donc le droit de ne pas participer au profit, ni de consommer, c'est le retour à la classe esclavagiste, rester dans un ghetto de socialisation minimaliste et privative, le retour au goulag social.

Ce ne sont pas les impôts qu'il faut diminuer pour donner plus d'air aux fomenteurs de l'économie, de la crise financière et du profit facile pour ceux qui ont amassé des fortunes illégalement par la fraude en tout genre, mais bien donner de l'emploi à tout le monde et des salaires suffisants, pas ceux que les actuels patrons sont occupés à brader pour des salaires insuffisants au taux de l'index à la consommation, etc....

Le jeune parti "faussement" populaire -PP de Mischaël Modrikamen- démarre très mal dans ses intentions de se positionner dans les matières fiscales en excluant les classes laborieuses et moyennes, il renforce les privilégiés fortunés (gros salaires, revenus mobiliers et immobiliers) en leur préparant une sorte de future Belgique à la mode des paradis fiscaux, le tout au pognon et rien que pour les privilégiés gros consommateurs de luxe et pollueur de surcroît... !

Son programme affirme bien sa position de donner préférence aux rentiers de l'économie, les propriétaires et actionnaires spéculateurs sans efforts, ceux qui ne connaissent pas des fins de mois difficiles, contrairement au FN (l'ancienne extrême droite francophone heureusement abolie) qui voulait donner voix aux sans grades ; l'hypocrisie du populiste Mischael Modrikamen favorise la bonne vieille aristocratie et la bourgeoisie des beaux quartiers, il est un fait qu'il ne se plaît  que dans les ors et la fioriture, la pourriture de l'argent n'en étant jamais fortement éloignée (je ne connais que de rares avocats pour la défense désintéressée du peuple)... !

Quand les petits partis s'en mêlent, c'est parfois pire qu'avant, mais une chose est confirmée, le changement de la répartition de la fiscalisation belge n'est pas prête d'aboutir pour une plus grande équité de l'impôt : le président du Parti Populaire Mischaël Modrikamen veut supprimer les intérêts notionnels pour la bonne et  simple raison de faire dissidence avec la droite centriste MR dont il essaye de lui prélever des voix.

Ce système n'est pas à la base profondément injuste dans le sens de soutenir les entreprises moins qu'avec des subsides de l'état qu'avec des incitants fiscaux, mais bien de faire une audit sur toutes les fortunes acquises en toute illégalité dans le pays depuis la dernière guerre, dont notre fiscalité à toujours encourager les riches à devenir toujours plus riches.

Quant à la suppression des allocations de chômage après 36 mois, c'est une ineptie de plus car transférer les allocations de chômage en allocations d'intégration sociale CPAS demeure la même finalité, une dépense pour l'Etat et le maintien des salaires bradés par le cercle vicieux du chômage, du sous-emploi et du travail au noir qui convient d'ailleurs très bien aux exploiteurs, négriers du travail, protégés par le programme du PP, les exploits politiques du MR et  CDH ne sont guère différents, quant à l'immobilisme et complicité du PS et ECOLO dans ces matières vont de paire avec de telles allégations totalement scandaleuses pour une majorité de l'opinion publique, un pays à deux vitesses, le travail taxé et au noir, la classe populaire et des riches qui profitent bien du système pernicieux mis en place de longue date par la politique de papa .

Le summum est de faire de Bruxelles indépendant à la Flandre et à la Wallonie, presqu'un Etat indépendant, une portion de la Belgique « BRUXELLES EUROPE », il évacuerait les institutions flamandes en quelques mois comme la colonne du IIIe Reich allemand qui envahit Bruxelles en 40, presque pas fasciste le petit Modrikamen dans ses mesures expéditives et dominantes...

Dès lors, pour voter le 13 juin, l'abstention aux élections est un bien patriotique et salutaire choix pour se débarrasser de ses pourfendeurs du profit facile et des injustices sociales en série qui perdurent depuis un siècle de combat social sans aboutissement concret, alors pensez qu'en quelques semaines de campagne électorale, ces partis traditionnels francophones PS-MR-CDH-ECOLO et cet insignifiant parti faussement dénommé populaire PP ne feront que faire poursuivre une tragique et pénible histoire : « l'oppression continue du peuple sans espoir du lendemain » !

Les Belges patriotes (la masse populaire) qui en ont assez de cette politique poltronne et assassine contre les citoyens, qu'ils se mobilisent le 13 juin par une « grande marche de rejet de notre monde politique » vers le Palais et le Parlement, drapeau à la main et sans slogan de ces partis puribonds, ainsi un vrai devoir citoyen sera accompli, sauver définitivement le pays du chaos politique, « votez l'abstention » pour arrêter de cautionner ces traîtres du pays à la solde des banquiers et puissances financières sans oublier leur seul intérêt personnel et particratique, pas celui et jamais du commun citoyen.

VIVE L'ABSTENTION DU 13 JUIN ET LE BLOCAGE DES ÉLECTIONS DE 150 DÉPUTÉS ET 40 SÉNATEURS QUI NOUS EMPOISONNENT LA VIE ET NOUS RIENT BIEN AU NEZ ! LE PAYS NE S'ARRÊTERA PAS SANS EUX QUE DU CONTRAIRE, IL S'EN PORTERA MIEUX !

SIMPLISTE MAIS EFFICACE (NE CHERCHONS LA VÉRITÉ QUE DANS LES FAITS ET DÉCLARATIONS POLITIQUES QUI NE PEUVENT TRAHIR LA PAROLE DONNÉE, CE QUE NOUS ATTENDONT TOUJOURS AU LENDEMAIN DES ÉLECTIONS ET QUI NE VIENT JAMAIS!)

 

12:23 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

19/05/2010

DIDIER REYNDERS - ELIO DI RUPO : LE MATCH NUL

DIDIER REYNDERS-ELIO DI RUPO : « LE MATCH NUL » DES NULS DE LA POLITIQUE !

media_xl_3699018

Belgique - POLITIQUE- ÉLECTIONS FÉDÉRALES DU 13 JUIN 2010 :

pxy_37945274_34080617_256_3428095

« Le président du MR, Didier Reynders n'opposera pas son veto à l'accession d'Elio Di Rupo au poste de premier ministre si le cas se présentait »

Entre Reynders et Di Rupo les dés sont jetés, « aléa jacta est ! » et il n'y aura aucun combat véritable des gladiateurs de la politique, que du cirque, les tartuffes de la politique sont de retour sur les mêmes positions car de quels principes vont-ils discuter en évitant les questions pièges ?

Après avoir été  les ennemis d'un soir lors des précédentes élections régionales 2009, ils nous repassent des plats réchauffés, de la bouffonnerie de théâtre, mais plus sérieusement et inévitablement le retour de la rage "taxatoire" et les faux reproches contre les ultralibéraux qui vont se dédouaner de leur responsabilité sur la fiscalité en cédant une très longue période d'austérité aux travailleurs sous le futur et incontournable DI RUPO Ier, lorsque les bleus ont sapé l'économie et le travail en donnant la toute puissance et les effets de la production aux riches, les rouges sont appelés à redresser la situation de la dette publique par l'imposition, allez Di Rupo au travail, pour castrer fiscalement davantage les travailleurs, une spécialité toute sienne... !

Il paraît que la campagne électorale du 13 juin démarre réellement ce soir sur RTL-TVI à l'occasion du premier grand débat électoral entre les deux candidats respectivement MR et PS, Didier Reynders et Elio Di Rupo, les seuls partis francophones qui offriraient un réel débat démocratique aux citoyens. C'est en tout cas ce qu'a décidé unanimement la chaîne de télévision qui considère d'entrée de jeu que seul l'olivier sera vainqueur pour seule alliance tolérable entre les gauches avec pour mentor le vénérable président Elio Di  Rupo (un retour à la Rome antique de César, un italien d'origine comme Premier fédéral du pays, deux mille ans en arrière, trêve de plaisanterie, temps fort revenu ou de tous les peuples de la Gaule, les Belges étaient les plus braves, Di Rupo va-t-il s'en prendre aux Germains du Nord ?

De toute manière Didier Reynders est prêt à passer la main en cas de grosse défaite, plombé par les socialistes, la cinquantaine lui a permis de bien s'approvisionner et de se mettre à l'abri de tout danger et conséquence financière sur le dos de l'Etat, depuis ses débuts à la SNCB en situation de faillite actuellement jusqu'à sa vice-présidence au gouvernement comme ministre des Finances ou de l'endettement progressif de la Belgique, il est près à lâcher le Gouvernement pour se préoccuper de sa belle famille, en toute vérité les poches bien pleines sans rien avoir fait avancer pour le pays !

Mais la politique est bien à ce prix, beaucoup d'esbroufes pour ne rien faire, s'enrichir personnellement et puis quitter le "radeau de la méduse" en partant pour une croisière bien dorée avec le parachute qui l'accompagne, mais cette fois sur le compte des deniers des citoyens et de tout ce qu'ils auront à payer dans le futur par leur négligence et incompétence...

12:40 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

12/05/2010

LE PRINCE PHILIPPE NE VOTERA PAS

ELECTIONS DU 13 JUIN 2010 : LE PRINCE PHILIPPE NE VOTERA PAS

Prince_Philippe_Reporters.jpg

L'attribution des numéros des listes électorales des élections fédérales du 13 juin prochain donne le « 1 » au VLAAMS BELANG !

Est-ce un signe d'annonciation d'une montée fulgurante de l'extrême droite en Flandre pour une prédestinée d'une Belgique séparée avec les partis Vlaams Belang (1), Lijst Dedecker(3) et l'Open Vld(4) en premières places, on pourrait le croire car le fil conducteur de l'avenir du pays ( la séparation) ne fait  que se rapprocher, y échapperons-nous de justesse ?

« Quel pays » comme s'exclamait à juste titre la présidente du CDH Joëlle Milquet (en 8ième place suivie par le CD&V (9), les catholiques regroupés ; toutefois le PS restera bien le premier parti des francophones avec l'attribution du numéro 5 des listes) lors du tirage au sort des numéros des listes, mais le plus fort c'est que notre futur roi, le Prince Philippe ne votera pas ou du moins par procuration, il ne déposera pas lui-même son bulletin de vote dans l'urne lors des prochaines élections législatives, car il a mieux à faire en partant en voyage avec Matilde pour visiter l'Exposition Universelle de Shanghai, peu importe son vote, vraissemblablement qu'il a l'excellente idée de rejoindre le groupe des abstentionnistes pour sauver notre pays auquel « nous » nous tenons... !

Voici la liste des numéros des treize listes nationales pour les élections législatives anticipées du 13 juin prochain, tirés au sort ce mercredi au ministère de l'Intérieur, dommage de ne pas avoir attendu les petites listes, normal que les gros partis traditionnels aient le temps d'imprimer leurs tracts et affiches électorales, l'antidémocratie et les règles du jeux électoral sont à leurs combles :

1: Vlaams Belang

2: Vivant

3: Lijst Dedecker

4: Open Vld

5: PS

6: MR

7: FN

8: cdH

9: CD&V

10: sp.a

11: NV-A

12: Ecolo

13: Groen!

 

14:57 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (12) |  Facebook |

11/05/2010

ELECTIONS 2010 : ENCORE LES GUIGNOLS DE LA POLITIQUE

ELECTIONS 2010 : ENCORE LES GUIGNOLS DE LA POLITIQUE OU HUIT RAISONS DE NE PAS ALLER VOTER !

media_xl_3688154

art_107634

olivier-picture-1279873

 

media_xl_3688282

Certains médias comme RTL-TVI et son émission Controverse du week-end,  ont bons dos d'intenter les électeurs à aller voter en parlant de huit bonnes raisons d'y aller. Ne pensez-vous pas le contraire ? Il ne faut pas s'étonner que des groupes sur Facebook et de toute part, appellent au boycott des élections anticipées du 13 juin prochain, d'autant avec le sérieux des listes et des candidats proposés par les partis, des guignols de la politique qui n'ont pas les compétences pour régler les problèmes du futur gouvernement, seulement de la sympathie et un peu d'aura du petit écran, cela ne suffit pas pour garantir le sérieux d'une élection... !

media_xl_3687856

Faisons-les paniquer une bonne fois et augmentons l'absentéisme à plus de 50%, les élections seront annulées (15% d'abstentions à Bruxelles  lors des élections de 2007 et 2009) et les partis ne vaudront plus rien, la parole et le choix démocratique véritable reviendra de toute manière aux citoyens pour des objectifs fiables et de bons sens (les vrais problèmes des gens et plus ce vaudeville perpétuel des escrocs du gouvernement qui anéantissent davantage à chaque élection le pays vers une crise de plus en plus insurmontable et dont les générations futures se trouveront dans le chaos politique permanent) !

Parmi les huit raisons de ne pas voter : pourquoi le vote doit-être obligatoire puisque nous ne vivons pas dans un pays libre se prétextant démocratique alors que les coalitions préélectorales ne laissent aucun choix véritable à l'électeur et que les partis désignent automatiquement les futurs élus de manière interne et abusive avec des listes bidons arrangées par les chefs suprêmes des partis (DI RUPO, MOUREAUX, REYNDERS, MILQUET  ET JAVAUX, une dizaine de hors-la-loi préside au destin du pays avec les catholiques, les grosses fortunes sous le camouflet royal pour le compte des riches).

Ou le vote est obligatoire et tout le monde vote sans procuration ou le vote est libre comme en France d'autant que le vote d'un électeur belge sur sept ne compte pas car environ 14% des électeurs n'entrent pas en compte dans la répartition des sièges et élus belges, tous les belges ne sont pas égaux devant la loi et ne sont punissables de la même manière, dès lors, la démocratie reste un vain mot en Belgique, il y a une excuse pour presque toutes les causes, non justifiées sauf  pour les Belges fragilisés, les petites gens dont le vote ne changera jamais leurs sorts...tous les Belges ne comptent pas au scrutin pour l'élection des parlementaires.

Les partis sont manipulateurs et au damne des problèmes du pays après 3 années d'une succession de démissions de Leterme II qu'ils n'ont pas laissé régner, ils font appel à des guignols incompétents de la politique, certaines personnalités pour faire tomber l'électeur incrédule dans leurs filets , en tout cas à peine plus qu'eux :

 

-Le Mouvement Réformateur ( MR) promet une place avancée sur ses listes, mais aussi un poste de ministre à la présentatrice du JT de 19h de RTL-TVI, Hakima Darmouch. Rappelons qu'Hakima Darmouch qui jusqu'à preuve du contraire à refuser d'entrer en politique ( que grand bien lui fasse car elle avait déjà officié au sein du MR en tant que conseillère en communication du Commissaire suprême et indispensable à l'Europe Louis Michel, une première expérience néfaste lui aura suffi), que pourrait-il promettre au cycliste Eddy Criquelion, pourquoi ne pas rappeler Eddy Merckx ?

media_xl_3688414

- Le cdH  a attiré sur ses listes le papa de Julie assassinée dans l'affaire Dutroux, Jean-Denis Lejeune qui s'est subitement senti passionné par une carrière politique alors que Carine Russo, maman de Mélissa a abandonné la politique car elle s'y ennuyait ( le pire c'est que le CDH est proche des prêtres pédophiles du Vatican, autant faire appel au Pape directement, le comble pour un père de se rejeter dans la gueule du loup...), n'oublions pas le tour de piste politique proposé à l'ex-footballeur Enzo Scifo afin qu'il figure sur sa liste en Brabant wallon, on dirait que nos politiciens sont incapables de tirer aucune leçon après la désertion précédente du joueur Marc Wilmot des Diables rouges...

media_xl_3688860

-Ecolo  de Sarah Turine et Jean-Michel Javaux et leur slogan "Nous restons ouvert pendant les transformations" de la Belgique surtout à l'immigration tout azimut sans limite ("Le repli identitaire n'a jamais fait partie de l'ADN des écologistes" mais lorsque les Belges auront disparu !) et au maximum de pollution, car ils n'ont jamais solutionné aucun problème environnemental depuis leur fondation politique sinon que teinter les dossiers institutionnels de vert... ! Ah oui, ils ont rappelé les vieux dinosaures  disparus de l'écologie désastreuse Jacky Morael et Olivier Deleuze à la Chambre à Bruxelles (l'ancien secrétaire d'Etat à la politique de l'Energie, le père de la loi de sortie du nucléaire, c'est tout gagné et raté), ils n'ont plus personne pour convaincre la planète alors à défaut pour faire comme les autres partis autant recycler leurs fondateurs en mal d'emplois bien pistonnés... ?

16.250

Heureusement, la députée (CDH )OZDEMIR, première élue européenne à porter le voile au Parlement grâce à  Joëlle Milquet et ses complices politiques de l'OLIVIER , ne sera pas de la partie, elle n'a pas convaincu aux Régionales bruxelloises, car elle n'a encore rien fait pour les électeurs ou prioritairement pour sa seule communauté turque, mais le socialiste Emir Kir a de fortes chances d'être élu premier député fédéral d'origine immigrée au national, ainsi va la Belgique avec les enfants du pays dont les parents ont été martyrs durant les deux guerres mondiales tout en libérant le pays, mais faire monter des Belges en politique cela ne peut s'envisager, il faut des candidats immigrés exclusivement  ; donc un négationniste du génocide arménien montera au fédéral, demain il sera le négationniste de nos résistants et patriotes pour installer encore plus de musulmans au pays, il est beau le PS et pire encore (lire la future liste ci-dessous et pour les élections du 13 juin ce n'est guère mieux car que va représenter le PS à Bruxelles... !

Décidément, il faut réagir et stopper ces partis qui n'ont plus aucun respect de la démocratie, des gens du pays, s'abstenir le 13 juin, c'est dire aux politiciens et leurs partis insignifiants : «  Touche pas à mon pays » !

OUI A L'ABSTENTIONNISME

DU 13 JUIN ET BOYCOTT DES ELECTIONS ILLEGALES!

STOP AUX PARTIS DANGEREUX POUR L'AVENIR DU PAYS !

100510TEI02S0.jpg.369

 LA Liste PS pour Bruxelles (en avant première)

 notre culture (PS & CDH) mise en jeu pour obtenir des voix!!!!

Grand Jeu : De quel pays musulman provient cette liste électorale ?

Voici un extrait de la liste :

n° 3 : Emir Kir

n° 27 Ahmed El Ktibi

n° 54 Myriem Amrani

n° 7 Fadila Laanan

n° 28 Souad Razzouk

n° 55 Ibrahim Dönmez

n° 8 Mohammed Daïf

n° 29 Emin Ozkara

n° 57 Ahmed Ouartassi

n° 10 Sfia Bouarfa

n° 35 Abdallah Boustani

n° 59 Ahmet Gjanaj

n° 13 Rachid Madrane

n° 42 Yasmina Nekhoul

n° 61 Hava Ardiclik

n° 19 Jamal Ikazban

n° 43 Mohamed Errazi

n° 63 Abobakre Bouhjar

n° 20 Fatiha Saïdi

n° 45 Mohamed Lahlali

n° 65 Mado Mfuni Lukanda

n° 22 Nadia El Yousfi

n° 47 Mounir Laarissi

n° 67 Talbia Belhouari

n° 25 Mohammed Azzouzi

n° 51 Ahmed Laaouej

n° 70 Mohamed Ouriaghli

  Réponse ci-dessous

Réponse : Il s'agit de la liste du Parti Socialiste pour les prochaines élections régionales de Bruxelles (Belgique).
Trois remarques :
1.  on constate sur la liste de 72 candidats la présence de 27 noms de candidats manifestement « issus de la diversité » pour reprendre l'expression consacrée de la novlangue multicuturellement correcte, soit 37,5%.  À moins que Bruxelles ne recèle un remarquable vivier de talents de la « diversité », on peut raisonnablement imaginer que le choix de ces personnalités s'est opéré en premier lieu autour d'un critère ethnoculturel. Choisir un personnel amené à exercer des fonctions politiques sur la base de son appartenance ethnique, culturelle, religieuse, c'est non seulement le niveau zéro de la Politique avec un P majuscule, mais c'est également ce qu'en d'autres temps et d'autres lieux, on appelait du racisme.
2. Sans préjuger des qualités de chacun de ces candidats dont les patronymes laissent entrevoir pour la plupart une origine musulmane, on peut légitimement se poser la question de savoir s'ils s'inscrivent résolument en rupture avec les nombreux points de la culture dont ils sont issus qui sont incompatibles avec les valeurs occidentales, telles que par exemple la laïcité, l'égalité entre hommes et femmes, la primauté de l'individu sur le groupe, etc. Et si les bonnes âmes nous assurent que cela va sans dire, nous leur rétorquons à la façon de Talleyrand que cela ira encore mieux en le disant. Les compromissions et trahisons dont sont capables par lâcheté (pour "acheter" la paix sociale) et opportunisme électoral les partis politiques - certains plus que d'autres d'ailleurs -  abondent, et ne sont évidemment pas de nature à nous rassurer sur le sujet.. Le fait que le premier nom de cette liste de la « diversité »  soit sujet à controverses pour ses positions censément négationnistes du génocide arménien, et pour avoir fait disposer à Bruxelles des containers destinés à recueillir les déchets d'abattage lors de l'Aïd el-Kebir lorsqu'il était secrétaire d'État à la Propreté publique ne sont pas non plus des éléments de nature à nous rassurer.
3. Enfin, cette liste est un signe de plus que le visage de Bruxelles change, qu'il change à une vitesse fulgurante, et que nous n'avons toujours pas pris la mesure de l'incroyable bouleversement démographique qui s'opère. Rappelons que Mohammed y est le prénom le plus donné aux nouveaux nés depuis les années 80, qu'un tiers de la population de Bruxelles-Capitale est musulmane, et que selon des analystes, les musulmans y seront majoritaires dans 15 ou 20 ans. Ce n'est rien de moins qu'à un processus de remplacement de population que nous assistons. Le réveil demain risque d'être singulièrement brutal.
Source : Site du PS belge

 

07:00 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook |

07/05/2010

ELECTIONS DU 13 JUIN : CONTRE LA CONSTITUTION D'APRES YVES LETERME

VOTER AUX ELECTIONS DU 13 JUIN ?

20100430122818714_714

« Le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme (CD&V) a estimé vendredi matin sur la RTBF-radio que le prochain scrutin fédéral serait "légal mais contre la Constitution".

"Il faut constater que ces élections et la loi qui les régit sont contre la Constitution", a commenté le Premier ministre ».

VIVE L'ABSTENTIONNISME DU 13 JUIN CONTRE LES LISTES EXCLUSIVES ET ABSOLUES, PS, MR (FDF), CDH, ECOLO, CD&V, OPEN VLD, SP.A, GROEN, etc (ne citons même pas les listes nationalistes et extrémistes)...

QUI NE DOIVENT RÉCOLTER DE SIGNATURES EMPÊCHANT LES PETITS ET NOUVEAUX PARTIS D'ÉMERGER... !

VIVE LA FIN DES CHAMBRES LÉGISLATIVES MORIBONDES... !

DISSOUTES, C'EST LE MOMENT D'AGIR POUR SAUVER LE PAYS, LE POUVOIR AU « PEUPLE  RASSEMBLEUR » ET NON À LA DICTATURE DES PARTIS IDENTIQUES À EUX-MÊMES IMMOBILISANTS LA RAISON DE L'ETAT ET SURTOUT CELLE DES CITOYENS...!

Pourquoi et surtout pour qui voter le 13 juin prochain ?

Aucune liste intéressante en vue... !

Les médiocres résultats dans toutes les actions du gouvernement et surtout le manque de plans socio-économiques stratégiques pour le redressement du pays dans la zone euro sont  malheureusement connus, le néant et l'attente de l'effondrement de l'économie, de la figuration et de la ˝particratie˝ politicienne au premier plan et c'est tout.

Ces élections n'apporteront rien de plus, ce que d'aucun appelle, une remise à zéro des compteurs par les élections légales, mais contre la Constitution donc contre le pays, comme le rappelle ce matin le Premier ministre démissionnaire Yves Leterme II, ce qu'il faut, c'est un virage politique complet avec une radicalisation citoyenne pour un gouvernement de crise avec du sang neuf, des gens probes et responsables, pas des affairistes et praticiens de la loi du silence et de la langue de bois pour l'intérêt politicien personnel et le pouvoir des banquiers de Wall Street ; une vidange de cette gangrène de politiciens, le nettoyage des écuries d'Augias, c'est de cette réforme institutionnelle dont ont besoin les Belges qui croient encore en l'avenir de ce pays... !

Alors que la liste des articles de la Constitution ouverts à révision vient d'être votée ( une heure à peine de vote) par les parlementaires, juste avant la dissolution de la Chambre et du Sénat et mettant fin à une trop sinistre législature 2007-2010 qui restera de triste mémoire dans l'histoire de notre pays.

Tout a donc été décidé et voté hier à la Chambre, amendé par le Sénat, le projet du code social pénal qui s'apparente dorénavant au droit pénal général et à toute procédure pénale, la loi sur le fonctionnement et la gestion de la copropriété (aboutissement d'un long travail parlementaire à la Chambre), l'ajustement budgétaire 2010 suivant le dernier contrôle budgétaire dans le cadre du programme de stabilité qui a prévu de nouvelles mesures en faveur de la sécurité, de la justice et de l'emploi, les dossiers chauds du moment, pour la bagatelle de 100 millions d'euros, alors que la ministre de la Santé, la socialiste Laurette Onkelinx en a dépensé à fond perdu une fois autant dans le scandale de la gestion des vaccins de la grippe A et de la firme GSK, dommage qu'il faille faire passer les dossiers importants au second plan comme les 32 millions d'euros pour l'importante et longue réforme attendue des services incendies, les 21 millions pour le recrutement de policiers supplémentaires et 19 millions pour la politique d'activation des chômeurs dont l'hémorragie continue à faire rage malgré les faux emplois et le chômage économique à retardement, organisé par la ministre de  l'Emploi Milquet et qui est convaincue de ses bonnes actions dans le sauvetage momentané de près de 70.000 emplois, mais pour combien de temps ?

Rien que 100 millions de budget pour des mesures indispensables, à côté des dépenses de 10 millions d'euros pour des élections anticipées inutiles et sans aucun effet, que de gaspillage dans la crise actuelle...!

Les parlementaires travaillent dur pour une heure de votes... !

image0101010101

image0022229

image0099992

image0088883

image0044447

image0055556

image00111110

image0033338

 

13:51 Écrit par Le franc tireur dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |